News

Martin Blachier se dit d’accord avec le Dr Raoult : « Cette peur, c’est elle qui doit nous faire peur ».

Martin Blachier, sur les plateaux de CNews pendant l’émission Punchline du 4 février 2021 présentée par Laurence Ferrari, s’est montré abasourdi par l’état psychologique général : « Aujourd’hui, le poids du fardeau psychologique du confinement est quasiment plus lourd que le poids de la COVID. » Il s’est même dit 100 d’accord avec l’analyse du Dr Raoult sur le discours de la peur : « Cette peur, c’est elle qui doit nous faire peur ».

◆ Martin Blachier, horrifié

Ce médecin, admettant lui-même ne pas être en contact avec des patients, et travaillant pour la société privée Public Health Expertise, poursuit : « C’est monstrueux. Vous avez plus de 100% de consommation de benzodiazépines. L’autre jour, je parlais avec un urgentiste qui me disait que dans la nuit, il avait eu trois défenestrations de jeunes de 14 ans (…) Il m’a dit :j’avais jamais vu ça de toute ma vie“. » Martin Blachier se demande ensuite pourquoi les médecins ne l’ont pas dit. On pourrait aussi se demander pourquoi ceux qui ont parlé des dommages collatéraux, notamment psychiatriques, n’ont pas été davantage écoutés, voire-même attaqués, ou moqués en étant qualifiés notamment de « rassuristes ».
Martin Blachier, qui s’est montré à plusieurs reprises favorable à des mesures drastiques, comme le vaccin obligatoire pour les plus de 65 ans, semble prendre conscience d’une partie des effets, parfois fatals, sur les gens des mesures politiques de ces derniers mois telles que le confinement, le couvre-feu, l’obligation de porter un masque, la fermeture des lieux de sports et culturels, l’interdiction de se réunir librement, de se toucher, de s’embrasser, d’aller manger au restaurant ou de boire un verre. Aujourd’hui, pour lui, il y a eu « un emballement autour de cette crise (…) une incapacité à prendre du recul, puis une espèce de prise de pouvoir du sanitaire. » Martin Blachier avoue même être 100% d’accord avec le Dr Raoult, non pas en ce qui concerne l’hydroxychloroquine, mais avec son discours sur la peur. « Cette peur, c’est elle qui doit nous faire peur », souligne-t-il.

◆ Une prise de conscience qui va s’étoffer ?

Reste à savoir si Martin Blachier finira par réaliser et accepter les autres effets secondaires de la gestion actuelle de la situation sanitaire au niveau national et mondial. Ainsi que ceux du vaccin contre la COVID-19 qu’il osait annoncer comme étant 100% efficace sur les plateaux de RMC. Et si les scientifiques, qu’ils soient spécialistes en théorie, ou en pratique, parviendront à s’allier au-delà de leurs désaccords pour une analyse honnête, bienveillante, apaisée et transparente des évènements et des chiffres.

Le replay de l’émission Punchline du 4 février 2021 ayant été rendu privé, voici un extrait de la vidéo que nous avons pu récupérée et partagée avec vous ci-dessous, et que vous pouvez également trouver ici.

 

 

Source : https://www.cnews.fr/emission/2020-02-04/punchline-du-04022020-924248

 

✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % inédit, 100 % indépendant ! ✰

👉 Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous, NEXUS n’a ni subvention, ni publicité ! Le magazine ne vit que grâce à vous. En vous abonnant ici au format papier ou numérique, vous soutiendrez une presse totalement libre et vous découvrirez des sujets inédits traités nulle part ailleurs ! Achetez nos numéros à l’unité en cliquant ici

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

Sur le même thème
Commentaire(s)