vaccin

« 500 soignants suspendus » ? Le ministre de la Santé s’est bel et bien trompé dans les chiffres

Suite à l’intervention le 20 juillet 2022 sur LCI de M. Braun, ministre de la Santé et de la Prévention, qui annonçait 500 soignants non vaccinés suspendus, nous avons contacté le ministère pour savoir si cette information était vraie, comment étaient comptabilisés ces soignants et si leur suspension était plus bénéfique que leur présence au travail. Les réponses alambiquées que nous avons obtenues montrent que M. Braun, consciemment ou pas, s’est trompé dans les chiffres.

 

Le 2 août, nous lui faisions parvenir nos questions. Le jour même, un chargé de communication nous répondait.

◆ Notre message du 2 août 2022

Nous avons envoyé un email au ministère pour lui dire qu’après la déclaration de M. Braun sur LCI le 20 juillet 2022 qui faisait état de « seulement » 500 soignants non vaccinés suspendus, nous souhaitions savoir si cette information était vraie au moment où il l’a prononcée.

Le Figaro le même jour citait plus de 1 000 agents suspendus. Olivier Véran en octobre 2021, 15 000.

Nous lui avons demandé si ses services pouvaient nous dire comment ils comptaient le nombre de soignants suspendus, s’il était concrètement possible d’avoir un chiffre précis et fiable, et s’il n’était pas probablement sous-évalué, comme l’indiquait Le Monde en septembre 2021. De nous indiquer combien de membres du personnel soignant suspendus étaient enregistrés dans leurs fichiers à la date du 2 août, toutes disciplines confondues, qu’ils soient médecins, infirmiers, aides-soignants, etc. Et s’ils pensaient qu’étant donné l’état du système de santé français, l’absence des soignants non vaccinés était plus bénéfique que leur présence, et quelles données concrètes leur permettaient de l’affirmer et de le justifier ?

 


◆ Langue de bois au rendez-vous

La réponse du ministère via un chargé de communication fut brève : « Comme évoqué par M. Braun, ministre de la santé et de la prévention, mardi 5 juillet lors de son audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale, la dernière enquête indique que les personnels non vaccinés représentent 0,53 % des agents des établissements sanitaires et médico-sociaux. »

Notons premièrement que le chargé de communication du ministère nous a transmis des propos énoncés par M. Braun le 5 juillet, alors que l’émission sur LCI datait du 20 juillet, et que hormis un pourcentage dont nous n’avons pas pu connaître la méthode de calcul, aucune autre information ne nous a été communiquée.

Nous avons rétorqué que nous ne connaissions pas le nombre d’agents des établissements sanitaires et médico-sociaux et que nous ne pouvions donc pas calculer ce que représentent 0,53 % d’entre eux. Nous leur avons donc demandé d’être plus précis et d’avoir l’obligeance de répondre plus directement et intégralement à nos questions afin que nous puissions correctement exercer notre métier de journaliste et éviter l’apparition de thèses « complotistes » si souvent évoquées.

Le 8 août, nous n’avions toujours pas de réponse. Le chargé de communication était-il parti en congé ?

◆ Revenir à la charge

Ce jour-là, nous avons envoyé un autre message pour tenter à nouveau d’obtenir le nombre total d’agents des établissements sanitaires et médico-sociaux. On nous a répondu le lendemain que les effectifs hospitaliers étaient accessibles « par le panorama annuel des établissements de santé produit par la DREES » et que s’agissant des effectifs médico-sociaux, on nous invitait à solliciter la direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

Avant même de contacter la DGCS, si on regarde le panorama indiqué qui montre les dernières données disponibles, on peut y lire qu’en 2020, il y avait 1 012 715 (848 495 + 164 220) membres soignants au sein du personnel hospitalier, que ce soit dans le public ou le privé.

Si on calcule 0,53% du personnel soignant hospitalier, cela représente 5367 personnes, donc plus  que les 500 soignants  suspendus annoncés par M. Braun.

Reste donc à ajouter 0,53%  effectifs des établissements médico-sociaux, et à savoir comment plus précisément a été obtenu ce pourcentage et s’il est n’est pas sous-estimé.

 

Nous avons contacté le ministère pour qu’il nous envoie un lien vers l’enquête évoquée par M. Braun le mardi 5 juillet lors de son audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale, qui indique que les personnels non vaccinés représentent 0,53 % des agents des établissements sanitaires et médico-sociaux.

Quand on voit combien il est peu aisé d’avoir des réponses claires, on se demande vraiment si le ministère de la Santé et de la Prévention a réellement envie d’y répondre.

 

👉 Lire notre article :

 

 

  ✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier, Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique
Offrir Nexus
✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL
✅ Découvrir notre dernier numéro en kiosque ou en ligne :

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux : https://magazine.nexus.fr/les-reseaux/
📲 Inscrivez-vous à notre newsletter