Société

NEXUS porte plainte contre Wikipédia

Après avoir subi une campagne de diffamation lancée par Wikipédia, le magazine Nexus a déposé une plainte contre X avec constitution de partie civile contre les auteurs de l’article et la Wikimedia Foundation. Cette affaire, commencée il y a environ 5 ans, n’est toujours pas terminée…

(Article du 22 avril 2016 mis à jour le 23 août 2021)

 

◆ Wikipédia veut me tuer

Quand vous tapez mon nom dans Wikipédia, voici ce que vous pouvez lire :

« Mélange de sujets scientifiques détournés, pseudo-scientifiques et conspirationnistes ; Propagande anti-gouvernementale et paramilitariste ; Création d’un sentiment de rejet face aux programmes d’aide gouvernementaux ; Négationnisme et antisémitisme ; Promotion de la pseudo-science. »

Parmi les pépites remarquables de cette page, on peut relever :

« En 1997, le Stephen Roth Institute a classé le site web international de Nexus comme l’un des “principaux sites qui hébergent ou promeuvent activement l’antisémitisme”. »

« Selon l’Association française pour l’information scientifique (AFIS), Nexus est un “magazine de désinformation et d’apologie sectaire” et “cette revue est en effet spécialisée dans tout ce qui est guerre contre la science, de la physique à la biologie en passant par les pratiques médicales. Elle souscrit à toutes les thèses les plus folles pourvu qu’elles soient contestataires et sectaires, voit des complots partout, mais se targue d’esprit libre”. »


◆ Diffamation et censure

Moi, Nexus édition française, je ne suis pas australien mais français. J’ai ma propre identité et mon propre contenu, ce que me refuse Wikipédia avec un art consommé de l’amalgame.
J’ai vu le jour en 1999 et me suis progressivement affranchi de l’édition australienne en constituant ma propre équipe rédactionnelle. J’ai toute liberté quant aux choix de mes sujets depuis 2009. Il est arrivé que par manque de discernement, et non par idéologie, le Nexus australien ait publié, dans les années 1980, des auteurs critiquables.

Il n’est pas honnête de m’en attribuer la paternité.

Vous aviez été invités à modifier ma page Wikipédia de ce média en principe participatif, mais les administrateurs ont décidé de la bloquer.

Je n’ai donc actuellement aucune possibilité de rétablir les faits sur cette page, ce qui nuit à ma réputation et au travail de mes journalistes. Beaucoup de gens se fient à Wikipédia et certains refusent de travailler avec moi ou de répondre à mes questions à cause de ces propos diffamatoires. Mon avocat a essayé d’entrer en contact avec Wikipédia, sans succès. Je suis donc confronté à une véritable censure, sans aucun droit de réponse.


◆ La justice comme levier d’action

J’ai déposé le 10 février 2017 une plainte contre X et la Wikimedia Foundation avec constitution de partie civile. Le juge d’instruction, en première instance, a identifié l’auteur des propos diffamants. Malheureusement, pour une question liée à la prescription (plainte déposée hors délai), il a ordonné un non-lieu. En appel, la chambre de l’instruction a confirmé le non-lieu.

Mais contre toute attente, la Cour de cassation a décidé, le 10 avril 2018, que la prescription n’était pas acquise à cause d’une publication ultérieure faite par l’auteur des propos. L’affaire est donc renvoyée à la chambre de l’instruction.


◆ Notre action a fait jurisprudence !

Avant notre affaire, la prescription était de trois mois à partir de la première publication des propos diffamants ou injurieux sur Internet.

Dorénavant, grâce à notre action, chaque nouvelle publication fait courir un nouveau délai de prescription de trois mois.

Le 16 janvier 2019, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a entériné cette nouvelle jurisprudence qui élargit les possibilités de recours en cas de diffamation mais aussi d’injure.


◆ Poursuivre Wikipédia, impossible ?

Il sera malheureusement difficile en l’état actuel du droit de la presse de poursuivre la société Wikimedia Foundation alors même qu’elle a fourni le support qui a permis la diffamation. Notre affaire est renvoyée devant le juge d’instruction saisi initialement, qui va instruire notre plainte et, on l’espère, déterminer les responsabilités. Notre objectif reste d’obtenir la suppression des propos diffamants sur le site Wikipédia.

Affaire à suivre…

 

🗞 ✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB ! ✰✰✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier,  Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous découvrir ou pour nous aider, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique
✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 136 de septembre-octobre 2021 en kiosque, ou en ligne

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne GRATUIT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

👉 Inscrivez-vous à notre lettre d’information