Estrosi Chloroquine Santé

Christian Estrosi et sa femme soignés du coronavirus : Nice met immédiatement en place le traitement à la Chloroquine du Pr Raoult sans l’aide de l’État

Coup de théâtre ! Sans attendre l’aval de l’État, Christian Estrosi a annoncé aujourd’hui avoir obtenu de Sanofi l’approvisionnement en chloroquine pour son CHU de Nice après que sa femme et lui ont été soignés par ce traitement la semaine dernière.   ◆ Estrosi soigné par le traitement de Didier Raoult ! Alors que beaucoup espéraient que le […]

Coup de théâtre ! Sans attendre l’aval de l’État, Christian Estrosi a annoncé aujourd’hui avoir obtenu de Sanofi l’approvisionnement en chloroquine pour son CHU de Nice après que sa femme et lui ont été soignés par ce traitement la semaine dernière.

 

◆ Estrosi soigné par le traitement de Didier Raoult !

Alors que beaucoup espéraient que le confinement serait LA solution à l’épidémie du coronavirus, la réponse est venue du maire de Nice qui a décidé, seul, de prendre cette responsabilité et de mettre en place ce protocole au CHU de Nice. Après avoir annoncé le 18 mars au journal Nice Matin qu’il avait été testé positif au coronavirus et confiné chez lui depuis le 16 mars, il annonce dans une vidéo (voir ci-dessous) qu’il prend un traitement à la Chloroquine. « Nous savons qu’il y a ce débat sur internet aujourd’hui, avec un certain nombre de spécialistes (…) et nous voyons bien que certains grands infectiologues du type de Didier Raoult ou même ici au CHU de Nice où nous avons d’excellents infectiologues, qui sont à peu près d’accord sur le fait que même s’il n’y a pas suffisamment de recul en terme épidémiologique sur l’efficacité de la Chloroquine sur la durée, avec des substituts de type nivaquine ajoutés à l’azythromycine, puisqu’on est dans l’urgence, cela peut à la fois mieux protéger de rebonds et de rechutes et accélérer la guérison. J’ai donc suivi leur conseil, j’avoue que c’est ce traitement que j’utilise. »

 

◆ Le traitement du Pr Raoult : le couple décide de tenter l’expérience et soutient Raoult !

Dans une interview à Gala, Laura Tenoudji, journaliste, et femme de Christian Estrosi, confie avoir tenté le protocole de Didier Raoult, directeur du CHU de Marseille, qui milite depuis plusieurs semaines pour faire accepter la Chloroquine dans le protocole de soin du coronavirus (voir notre article sur le sujet ici). « Nous avons décidé de faire confiance aux études menées par le professeur Didier Raoult sur le Covid. Nous nous sommes fait prescrire, comme d’autres patients, le protocole à base de Plaquenil et de Zithromax”, explique la chroniqueuse. Un pari qui s’est avéré payant pour elle : “L’effet a été immédiat. En 48 heures, j’étais sur pied, et j’ai la chance de ne pas ressentir d’effets secondaires. C’est donc prometteur ! », explique-t-elle. Elle va même plus loin sur twitter ce jour en témoignant sa confiance dans les travaux du Pr Raoult.

 

◆ « C’est une déception pour moi »

Alors qu’il se soigne lui et sa femme, Laura Tenoudji, avec succès grâce au Plaquenil, nom commercial de l’hydroxychloroquine, utilisé dans le protocole de traitement du Pr Raoult, Christian Estrosi ne cache pas sa stupéfaction quant au manque de stocks de ce médicament dans les pharmacies de sa ville et surtout de l’absence totale de réponse du ministère de la Santé à sa demande d’approvisionnement. « Je me suis rendu compte que les officines de nos pharmacies manquaient de certains de ces médicaments et que même notre CHU était en faiblesse d’approvisionnement. J’ai essayé de joindre le ministre de la Santé. C’est une déception pour moi, en tant que maire de la 5e ville de France, de ne même pas avoir eu de réponses. J’ai envoyé des mails, des courriers, pour demander expressément au ministre de la Santé, d’approvisionner notre ville (en Plaquenil), en soutien à notre personnel de santé, à notre CHU, à notre personnel de médecine de ville, à nos pharmaciens, à nos préparateurs, à nos infirmiers, aux urgentistes et à toutes les professions médicales qui ont à intervenir ».

 

◆ Sanofi et Nice, main dans la main contre le coronavirus sans l’aide de l’État

Sans réponse du ministère de la Santé, le maire de Nice a décidé de prendre les devants et d’organiser lui-même l’approvisionnement en Plaquenil en contactant directement Sanofi. « J’ai parlé au président de Sanofi qui est un homme de grande qualité et qui a pris lui-même les dispositions industrielles pour la production de ce médicament, et je l’en remercie. Il a pris contact avec le directeur général de notre CHU par la suite, pour que celui-ci soit le plus rapidement approvisionné (…) Je ne comprends pas que les collectivités qui peuvent être de formidables relais pour mener cette guerre qu’a déclaré le président de la République, ne soient pas plus sollicitées, et que j’ai dû prendre, moi-même, ce type d’initiative. Je demande au plus haut sommet de l’État et au ministre de la Santé de répondre très rapidement à toutes ces demandes et d’approvisionner l’ensemble des hôpitaux français, mais j’ai d’abord la charge des Niçois et je suis attentif avant tout à ce que rien ne leur face défaut ». Interrogé sur la suite de ces événements, Christian Estrosi enfonce le clou contre l’État : « Je pense que mon intervention auprès du président de Sanofi va faire que nous serons approvisionnés en Plaquenil sous 24 à 48h, mais ce n’est pas normal, ce n’est pas ma responsabilité, je ne suis pas en charge de la santé publique de notre pays ».

 

 Lisez notre article complet sur ce traitement et les premiers résultats de l’essai clinique, cliquez ici : https://www.nexus.fr/actualite/sante/coronavirus-ihu-chloroquine-raoult/

 

✰ NEXUS : 112 pages, 0 Pub, 100 % inédit, 100 % indépendant, le magazine à saisir en kiosque et en ligne tous les 2 mois ! 

Découvrez nos magazines et nos sujets inédits en cliquant ici : https://www.nexus.fr/magazine/#anciens-numeros

COUV_NX127

Sur le même thème
Commentaire(s)