News

L’industrie américaine du schiste prévient qu’elle ne pourra pas secourir l’Europe cet hiver

Selon le journal Financial Times, les exploitants d’hydrocarbures de schistes américains affirment qu’ils ne seront pas en mesure d’augmenter leurs approvisionnements pour éviter les pénuries hivernales en Europe.

 

Les États-Unis disposent d’énormes réserves de ressources énergétiques, mais les exportations de pétrole et de gaz naturel liquéfié du secteur seraient sur le point d’atteindre un maximum.

Les Américains abandonnent-ils l’Europe ?

Ne vous attendez pas à ce que les producteurs d’hydrocarbures de schiste américains viennent en aide à l’Europe en augmentant l’offre de pétrole et de gaz naturel destinés à l’exportation cet hiver, ont prévenu les experts du secteur dans le Financial Times. « Ce n’est pas comme si les États-Unis pouvaient pomper beaucoup plus. Notre production est ce qu’elle est », a déclaré au journal Wil VanLoh, de Quantum Energy Partners, un gros investisseur dans le secteur du schiste. Et d’ajouter : « Il n’y a pas de renflouement à venir. Ni du côté du pétrole, ni du côté du gaz. »

Un manque d’investissement

Selon Scott Sheffield, PDG de Pioneer Natural Resources, qui dirige l’un des plus grands producteurs de pétrole aux États-Unis, « nous n’ajoutons pas de plateformes [de forage] et je ne vois personne d’autre en ajouter ». En effet, d’après Christyan Malek, stratège en énergie chez JPMorgan, ces dernières années, les compagnies pétrolières ont sous-investi dans la production future et le nombre d’appareils de forage américains a recommencé à baisser.

Le choix de la rentabilité

Mais l’OPEP a prévenu qu’elle ne pouvait pas augmenter sa production de brut. Le resserrement continu de l’offre a exercé une pression à la hausse sur les prix du pétrole et du gaz naturel. La perspective d’une hausse des prix du marché du pétrole et du gaz n’incitera probablement pas les producteurs de schiste américains à augmenter leur production. En effet, les investisseurs de Wall Street préfèrent une approche à faible production et à forte rentabilité, selon le journal.

 

Image principale par drpepperscott230 de Pixabay 

 

 

✰Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % INDÉPENDANT et SANS PUB !✰

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! En plus de son magazine papier, Nexus vous propose du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs.

Pour nous soutenir, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique
Offrir Nexus
✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité
✅ Faire un don ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL
✅ Découvrir notre dernier numéro en kiosque ou en ligne :

📲Gardons le contact, retrouvez-nous sur les autres réseaux sociaux
📲 Inscrivez-vous à notre newsletter