Lits dans le privé, certificats de décès faux, et surmortalité collatérale : 3 questions clés !

Jean-Pierre Door député du Loiret et vice-président des affaires sociales et cardiologue posait le 4 novembre 2020 trois questions forts pertinentes.

Est-ce que le gouvernement va accepter les 4000 lits environ en réanimation et les soignants proposés par la Fédération hospitalière privée ? Que pense-t-il de la surmortalité invisible occultée par le COVID-19 (problèmes cardiovasculaires, cancers par exemple) ? Et pourquoi y a-t-il des patients très âgés qui ont des certificats de décès avec marqué “COVID-19” dessus, alors qu’ils ne l’ont jamais eue ?

Une partie de la réponse ici.

Vidéo source  sur le site de l’Assemblée Nationale.

Vidéo accessible sur Facebook également.

👉 Suivez-nous sur la page Facebook de NEXUS pour ne rien rater de nos prochaines informations

 

👉 Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous, NEXUS n’a ni subvention, ni publicité ! Le magazine ne vit que grâce à vous. En vous abonnant ici au format papier ou numérique, vous soutiendrez une presse totalement libre et vous découvrirez des sujets inédits traités nulle part ailleurs ! Achetez nos numéros à l’unité en cliquant ici

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

 

Les autres vidéos
Commentaire(s)