Six manières de changer le monde avec les champignons, par Paul Stamets

“J’aime le défis, et sauver la Terre est probablement un bon défi”. Le mycologue Paul Stamets nous présente six solutions, utilisant le champignon mycélium, qui pourraient changer le monde.

Les champignons sont les premiers organismes à être arrivés sur Terre il y a 1,3 milliards d’années. Le champignon mycélium est présent dans tous les paysages : il retient les sols (jusqu’à 30 000 fois sa masse) et il est extrêmement tenace.

“Ces champignons sont les grands désassembleurs moléculaires de la nature — les magiciens du sol. Ils génèrent l’humus sur tous les continents de la Terre” explique Paul Stammets.  Grippe, variole, termites, pollution hydrocarbure : le miraculeux mycélium révolutionne notre manière de nous soigner, de cultiver, de dépolluer et … de produire de l’énergie.

A propos de Paul StametsAuteur de nombreux livres et articles sur l’identification et la culture des champignons, Stamets a découvert quatre nouvelles espèces de champignons. Il préconise la permaculture et considère la fungiculture comme un élément de valeur, sous-exploité de la permaculture. Il est aussi un chercheur majeur sur l’utilisation des champignons dans la bioremédiation, processus qu’il nomme mycoremédiation (parfois traduit par fongoremédiation). Il inclut dans ces techniques environnementales la mycofiltration.

Conférence TED, enregistrée àMonterey, Californie (Etats-Unis) en février 2008.

Pour aller plus loin, retrouvez notre dossier “Les Champignons sauveront-ils le monde ?” paru dans NEXUS n°94 (septembre-octobre 2014).

 

Les autres vidéos
Commentaire(s)