Électrohypersensibles_NF76 Santé

Électrohypersensibles : la piste alimentaire

Aliments bio, frais et antioxydants, vitamines… la nutrition constitue une voie de plus en plus empruntée pour traiter l’électrosensibilité. Des compléments alimentaires “anti-ondes” font même l’objet de tests par l’équipe du docteur Belpomme.

> Article initialement paru dans NEXUS n°76 (sept.-octobre 2011).

(…) C’est une constante. Un nombre important d’électrohypersensibles (EHS) ont fait évoluer leurs habitudes alimentaires. Une nécessité aux yeux du Dr Béatrice Milbert, spécialiste en nutrition naturelle : « L’électrohypersensibilité peut avoir de multiples origines. Mais les EHS sont tous dans un état de survie. Il faut absolument éviter les aliments qui pourraient encrasser l’organisme. D’abord pas de lait de vache et pas de blé. Ni de viande rouge, de café ou de sucre blanc… Manger trop sucré ou trop salé, ce n’est pas bon non plus. »

Boire, boire, boire

Plus que manger, il faut surtout boire énormément, deux ou trois litres d’eau, conseille le Dr Milbert. De l’eau très peu minéralisée, type Rosée de la Reine ou Mont Roucous. « Il faut aussi être attentif à l’équilibre en oligo-éléments comme le zinc, le magnésium, le silicium, voire privilégier des recharges globales telles que le plasma marin isotonique, qui contient l’intégralité des éléments chimiques à des doses correspondant à nos besoins. » (…)

Commentaire(s)