iter_tokamak Énergie

ITER : chronique d’une faillite annoncée

Le problème, insoluble, des disruptions de plasma sur l’installation ITER justifie à lui seul l’abandon de ce titanesque projet, d’après Jean-Pierre Petit.

Iter est la première étape d’un projet pharaonique s’élevant à 15 milliards d’euros et qui n’attend que le feu vert de la Commission européenne et un financement pour prendre sa pleine puissance. Qualifié de “Soleil en éprouvette” ITER est un tokamak, c’est à dire une installation destinée à la production d’énergie par fusion nucléaire.

Si théoriquement le modèle séduit, la fusion par confinement magnétique est face à une impasse : les disruptions, ou chute brutale de la température du plasma, à l’origine de réactions en chaîne incontrôlées…

Article paru dans le n°77 de Nexus (novembre – décembre 2011).

 

Commentaire(s)