Santé

WiFi, 4G, Bluetooth : une vague d’ondes délétères pour la santé

  Télétravail, école à distance, conversations sur snapchat ou jeux vidéo, vous avez peut-être dernièrement établi une relation encore plus intime avec votre smartphone, tablette, ordinateur ou console de jeux sur internet. Or, 4G, WiFi et Bluetooth sont invisibles, mais pas anodins du tout : les technologies sans fil nous soumettent à des champs électromagnétiques d’une […]

 

Télétravail, école à distance, conversations sur snapchat ou jeux vidéo, vous avez peut-être dernièrement établi une relation encore plus intime avec votre smartphone, tablette, ordinateur ou console de jeux sur internet. Or, 4G, WiFi et Bluetooth sont invisibles, mais pas anodins du tout : les technologies sans fil nous soumettent à des champs électromagnétiques d’une puissance colossale. 

◆ Les symptômes des ondes sur le corps

Maux de tête, fourmillements dans la main, nuque raide, douleurs oculaires, acouphènes, irritabilité, problèmes de mémoire ou de concentration devant les écrans signalent l’urgence de se protéger des ondes électromagnétiques artificielles. Si on ne fait rien, l’électro-hypersensibilité peut s’installer (lire notre article sur le sujet). Les médecins voient aussi de plus en plus de jeunes accros au smartphone atteints d‘états apparentés à Alzheimer et les couples ont de plus en plus de mal à procréer, le portable dans la poche étant vraisemblablement responsable Il faut noter que même si on ne ressent rien, éviter la surexposition chronique aux rayonnements électromagnétiques artificiels est important, car avant de s’exprimer, le corps encaisse… et s’épuise. Pour approfondir le sujet, notre interview complète du docteur Béatrice Milbet sera publiée dans le prochain NEXUS n°128 disponible en ligne mi-juin.

◆ De 6 à 20 volts/mètre : des rayonnements dangereux pour la santé !

À proximité du smartphone posé sur la table ou dans la poche, WiFi ou 4G activé, le rayonnement électromagnétique est de 6 à 20 volts/mètre. Près de la box en WiFi, c’est jusqu’à 20 volts/mètre ! Ces mesures, effectuées par David Bruno*, l’un des experts les plus actifs en France dans le domaine, ont été fournies avec un analyseur de spectre NARDA SRM3006 étalonné. Les recommandations du Conseil de l’Europe et les normes indépendantes, établies par les meilleurs experts du monde entier, placent la barre entre 0,06 et 0,6 volts/mètre d’exposition chronique pour préserver la santé. Nous pouvons considérer que la quasi totalité de la population est exposée à des champs électromagnétiques largement supérieurs à ces valeurs. Il existe pourtant des normes officielles, auxquelles se réfèrent systématiquement les industriels pour prouver l’innocuité de leurs objets connectés et réseaux de téléphonie : elles sont 100 à 1000 fois supérieures aux normes citées plus haut. Pourquoi ? Fondées uniquement sur les effets immédiats sur la santé, basées sur l’effet thermique des ondes et non l’effet biologique et calculées par bande de fréquence sans tenir compte du cumul, ces normes ménagent les opérateurs. Le Conseil de l’Europe, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et du travail), les scientifiques, les médecins et les associations demandent leur réévaluation depuis 10 ans.  Sans succès. Après le tabac et l’amiante, les émissions électromagnétiques artificielles constituent le prochain scandale sanitaire.

◆ Les ondes pulsées, tel un stroboscope, sont plus délétères que les ondes continues

À ce stade, peut-être vous demandez-vous pourquoi des technologies sans fil nuisent au vivant. La réponse principale est qu’elles utilisent des technologies pulsées, là où les ondes électromagnétiques naturelles sont continues, à l’image d’un stroboscope bien moins supportable qu’un éclairage continu. Par ailleurs, le corps est inadapté à la densité aujourd’hui faramineuse de champs électromagnétiques : un milliard de milliards de fois supérieure qu’il y quelques décennies ! Et ce n’est pas fini. Avec la 5G, la puissance des sites d’antennes va tripler (voir notre article sur la puissance des antennes 5G) et le nombre d’objets qui ne seront pas déconnectables va se multiplier. Les effets sur le vivant vont être colossaux. Tout ce « progrès » est-il désirable ?

◆ Des solutions simples pour se protéger des ondes !

Se protéger sans attendre est la seule solution. La bonne nouvelle : c’est plutôt simple ! La première clé est d’activer les émissions de champs électromagnétique uniquement quand on en a besoin, comme on le fait machinalement avec l’eau du robinet ou la lumière électrique. La nuit, éteignez le smartphone et désactivez le WiFi de la box internet ; en journée, n’activez WiFi, réseau de données et bluetooth du smartphone qu’en cas de besoin. De manière générale, éteindre ou débrancher tout ce qu’on n’utilise pas est sain. Et puis si vous disposez d’un téléphone sans fil domestique, le régler sur le mode ECO+ supprime le rayonnement continu de la base. Quant à l’utilisation de votre box internet comme relais de WiFi communautaire, il s’agit de la refuser à partir du site de l’opérateur. Deuxième clé : éviter les conduites à risque. Comme pour le tabac, protéger les foetus, bébés et enfants, en raison de leur extraordinaire sensibilité aux champs électromagnétiques, est essentiel. Il faut aussi éviter le contact prolongé des tablettes, ordinateurs en WiFi et smartphones avec les organes génitaux ou le ventre et utiliser systématiquement une oreillette filaire ou le mode haut-parleur. Enfin, relier en filaire les ordinateurs à la box internet et surfer sur l’ordinateur plutôt que sur le téléphone, WiFi coupé sur la box et l’ordinateur, est souverain pour préserver sa santé et celle des personnes alentours. Plus délicat, l’électro-conscience passe par un questionnement sur notre addiction aux objets connectés.

Alice Pouilloux

 *Pour visiter le site internet de David Bruno : ondes-expertise.com

 

✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % inédit, 100 % indépendant ! 

👉Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous ! NEXUS n’a ni subventions ni publicités, le magazine ne vit que grâce à vous. Soutenez-nous en vous abonnant ici au format papier ou numérique. Cela nous permettra de garantir une information totalement libre ! Et découvrez tous nos magazines en cliquant ici

COUV_NX127

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

 

Sur le même thème
Commentaire(s)