Santé

20% des enfants américains souffriraient de troubles mentaux

Un rapport publié le 16 mai 2013 par la quartier général des CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) révèle que 20% des enfants américains âgés entre 3 et 17 ans souffriraient de troubles mentaux.

On y apprend que vingt pour cent des enfants américains âgés de 3 à 17 ans souffrent de troubles mentaux, lesquels sont décrits comme de sérieux changements dans l’apprentissage, le comportement, et la gestion des émotions.

Etat des lieux alarmant

L’étude montre que le trouble du déficit de l’attention (TDA) est le diagnostic le plus répandu chez les 3-17 ans. Ce dernier touche majoritairement les garçons (les garçons seraient-ils plus turbulents que les filles ?)et se traduit généralement par  des changements qualifiés de “sérieux” dans l’apprentissage,  le comportements et encore  la gestion des émotions. On apprend ainsi que les jeunes garçons âgés de 12 à 17 ans sont plus susceptibles de se suicider que leur homologues féminines, ces dernières étant davantage sujettes aux troubles liés à la consommation d’alcool. Le rapport révèle également que les enfants bénéficiants d’une assurance maladie souffrent plutôt de TDA et d’anxiété, alors que les enfants non assurés déclarent des troubles liés à la toxicomanie.

Critères à données variables

Les CDC admettent cependant des limites à cette inquiétante étude. Ainsi, les changements dans la prévalence tels qu’ils sont estimés au fil du temps pourraient être aussi bien associés “à une modification réelle de la prévalence, qu’à des changements dans la définition de cas”.  Des changements dans la perception publique des troubles mentaux ou encore l’améliorations des diagnostics et  de l’accès aux soins participent de cette évolution de la prévalence des cas. Une évolution à prendre avec précaution donc, tant la prévalence annoncée est tributaire de l’évolution politique des critères de diagnostic.

Commentaire(s)