News

FLASH INFO – L’hydroxychloroquine vient d’être interdite en France par l’État

  Jusqu’ici interdit de prescription contre le covid19 par les médecins de ville, l’hydroxychloroquine vient d’être interdite purement et simplement hors essais cliniques. Une première mondiale alors que beaucoup de pays dans le monde prescrive ce médicament en bithérapie avec l’azithromycine, et que bon nombre de médecins français réclament sa libre prescription médicale. Suite à […]

 

Jusqu’ici interdit de prescription contre le covid19 par les médecins de ville, l’hydroxychloroquine vient d’être interdite purement et simplement hors essais cliniques. Une première mondiale alors que beaucoup de pays dans le monde prescrive ce médicament en bithérapie avec l’azithromycine, et que bon nombre de médecins français réclament sa libre prescription médicale.

Suite à la publication de l’étude du Lancet le 22 mai concluant à l’inutilité de l’hydroxychloroquine voire à sa dangerosité, l’État sous l’influence de l’avis du Haut conseil de la santé publique annonce dans un communiqué de presse ce 27 mai avoir publié un décret interdisant l’usage de l’hydroxychloroquine contre le covid-19. On peut y lire que le nouveau décret modifie les conditions dérogatoires de prescription de l’hydroxychloroquine : « que ce soit en ville ou à l’hôpital, cette molécule ne doit pas être prescrite pour les patients atteints de Covid-19 ».

 

◆ Une étude douteuse

Qualifiée de « foireuse » par le Pr Raoult et de douteuse par le Dr Guérin, l’étude du Lancet est une étude observationnelle est une rétrospective d’une centaine de milliers de cas dont les détails de dosage des traitements par exemple manquent au tableau. C’est ce qu’on appelle une étude « big data ». De plus, le protocole de l’IHU de Marseille n’a pas été respecté quant à l’administration du traitement en début de maladie et non au moment des complications. L’OMS a emboité le pas et annoncé la suspension de tous les essais cliniques qu’elle mène actuellement avec l’hydroxychloroquine.

◆ Lopinavir et ritonavir hors course également

Le décret met également fin à la prescription hors essais cliniques contre le Covid-19 du médicament associant lopinavir et ritonavir, deux anti-rétroviraux, pointés par l’ANSM pour les risques cardiaques qu’ils entrainent.

 

Philippe Douste-Blazy remet également en cause cette étude sur les fragilités du protocole et le manque d’informations sur les traitements.

 

✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % inédit, 100 % indépendant ! 

👉Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous ! NEXUS n’a ni subventions ni publicités, le magazine ne vit que grâce à vous. Soutenez-nous en vous abonnant ici au format papier ou numérique. Cela nous permettra de garantir une information totalement libre ! Et découvrez tous nos magazines en cliquant ici

COUV_NX127

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

Sur le même thème
Commentaire(s)