News

Le Conseil de l’Ordre du barreau de Paris demande à ses avocats de ne pas installer l’appli StopCovid

  Alertant sur les risques d’atteinte aux droits et aux libertés fondamentaux et rejoignant l’avis de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, le barreau de Paris appelle officiellement à ne pas utiliser l’application gouvernementale StopCovid censée pister les cas contacts et avertir les utilisateurs via le Bluetooth de leur téléphone. Bientôt disponible au […]

 

Alertant sur les risques d’atteinte aux droits et aux libertés fondamentaux et rejoignant l’avis de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, le barreau de Paris appelle officiellement à ne pas utiliser l’application gouvernementale StopCovid censée pister les cas contacts et avertir les utilisateurs via le Bluetooth de leur téléphone.

Bientôt disponible au téléchargement et pour le moment destinée aux seuls utilisateurs volontaires, l’application StopCovid inquiète déjà le puissant barreau de Paris (qui compte la moitié des avocats de France) et qui le fait savoir hier dans une note officielle suite à une délibération du 26 mai. La position du Conseil de l’Ordre est claire : il invite les avocats « à ne pas installer cette application et à limiter l’usage de la fonction Bluetooth aux seules applications professionnelles présentant des niveaux de sécurité satisfaisante ». Il appelle également à la plus grande vigilance sur l’utilisation de cette application sur leurs smartphones personnels.

 

Voici le message que l’un de nos collaborateurs, inscrit au barreau de Paris, a reçu récemment

 

◆ Inciter à l’utilisation de StopCovid par un allègement des restrictions géographiques ?

C’est une « simple » idée qui vient de faire son chemin par l’intermédiaire du député En Marche, Damien Pichereau. Par sa missive du 18 mai (voir ci-dessous), il fait part au ministre d’une stratégie d’augmentation du périmètre de déplacement, de 100 km à 150 km, pour tous ceux qui utiliseraient l’application StopCovid. Une incitation qui risque de rompre l’égalité des citoyens devant la loi.

 

✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % inédit, 100 % indépendant ! 

👉Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous ! NEXUS n’a ni subventions ni publicités, le magazine ne vit que grâce à vous. Soutenez-nous en vous abonnant ici au format papier ou numérique. Cela nous permettra de garantir une information totalement libre ! Et découvrez tous nos magazines en cliquant ici

COUV_NX127

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

 

Sur le même thème
Commentaire(s)