News

À VOS MASQUES !

A partir de ce weekend, plus de 1400 villes françaises vont imposer à leurs habitants le port du masque en extérieur. L’OMS concluait pourtant dans un rapport du 5 juin 2020 qu’à l’heure actuelle, « on ne dispose pas encore de données factuelles directes de qualité attestant de l’efficacité du port généralisé du masque. »

 

◆ Des masques partout !
Préparez-vous ! Un tweet de la préfecture de Police annonçait hier :  « Le port du masque sera obligatoire à #Paris dans les zones à forte fréquentation de personnes à compter du lundi 10 août à 8h. » Paris est-elle la seule ville concernée ? Non ! 1484 villes le sont à partir de ce weekend.

Sur cette carte proposée ci-dessous par Francetv, vous pourrez voir quelles sont les villes où les masques sont obligatoires dans les marchés, dans une partie des rues, ou dans toutes les rues comme en Mayenne.


◆ Un principe de précaution zélé 
Si dans dans un rapport du 5 juin l’OMS préconise de porter le masque, elle dit bien que rien  ne prouve sa réelle efficacité. « À l’heure actuelle, on ne dispose pas encore de données factuelles directes de qualité attestant de l’efficacité du port généralisé du masque par les personnes en bonne santé dans la communauté et il faut procéder à un bilan des avantages et des inconvénients à cet égard. » Elle incite à « continuer à recueillir des données scientifiques sur l’efficacité du port du masque (y compris de différents types et marques ainsi que d’autres moyens de se couvrir le visage, par une écharpe par exemple) dans des contextes autres que les soins de santé » et d’  « évaluer l’effet (positif, négatif ou neutre) du port du masque par le grand public (y compris du point de vue des sciences sociales et comportementales). L’OMS encourage « également les pays et les communautés à adopter des politiques sur le port du masque par le grand public et à effectuer des recherches de qualité pour en évaluer l’efficacité dans la lutte contre la transmission. »

Tiens donc ? Rappelons que pour  cette même OMS, le principe de précaution n’est pas appliqué pour la 5G au sujet de laquelle l’OMS rendra un rapport sur ses dangers éventuels seulement en 2022, tout en ne préconisant pas d’interdire son déploiement d’ici là.

On peut être étonné par autant de zèle de la part de cette organisation internationale hautement financée par la Fondation Bill & Melinda Gates. Nous verrons si autant de vigilance sera appliquée pour éviter les effets indésirables du ou des vaccins contre le COVID-19 quand ils seront mis sur le marché…

 

👉 Cher lecteur, notre indépendance dépend de vous, NEXUS n’a ni subvention, ni publicité ! Le magazine ne vit que grâce à vous. En vous abonnant ici au format papier ou numérique, vous soutiendrez une presse totalement libre et vous découvrirez des sujets inédits traités nulle part ailleurs ! Achetez nos numéros à l’unité en cliquant ici

👉 NOUVEAU ! Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

Sur le même thème
Commentaire(s)