Nexus 75 En kiosque !

Découvrez l’édito de NEXUS n° 75 !

Le Tao, le 11 septembre, la démocratie dans la ruche, l’auto-hémothérapie, le scandale du SV40… Découvrez les articles du numéro 75 de Nexus !

> Sommaire du n° 75

Edito

TANTRISME, le mot fait fureur dans notre culture bobo contemporaine. Les stages de « Tantra » prospèrent et proposent une autre façon de voir la « chose », vantant les mérites d’un « spiritual sex » évoquant au mieux dans la plupart de nos esprits d’Occidentaux l’érotisme exotique des fameuses estampes, voire une clé pour l’extase.

Moteur primordial de l’activité humaine s’il en est, dimension essentielle des relations de couple, la sexualité connaîtrait-elle une telle crise que l’on soit ainsi poussé à chercher solutions à ses maux du côté de l’Orient ? C’est oublier un peu vite que le Tantra, justement inspiré par le bouddhisme du tao, est une simple application à la relation amoureuse des principes énergétiques yin et yang de cette spiritualité. L’esprit, lorsqu’il se libère des tensions, amène à une expérience différente de la sexualité, plus vaste et plus harmonieuse… somme toute, plus amoureuse. Que pouvons-nous comprendre de cette connaissance acquise au prix de longues ascèses ? Vous trouvez la réponse dans notre dossier « Tao : la science sacrée de l’amour » en libre accès !

Vous en serez encore plus convaincus après la lecture du dossier sur la recherche de Michel Desmurget, pour qui la télévision et les écrans sont de véritables calamités tant du point de vue neurologique (sa discipline) que psychologique – regardez quand même dans la rue avant de faire passer votre poste par la fenêtre.

Pour le reste de ce sommaire, la part belle est faite à l’énergie, vu l’actualité radioactive de Fukushima. Jean-Pierre Petit, ancien directeur de recherche au CNRS, spécialiste des plasmas, nous éclaire sur les aspects absurdes et extrêmement dangereux du projet ITER – dont le simple arrêt coûterait la bagatelle de 30 milliards d’euros d’indemnités de rupture de contrat avec les entreprises prestataires. À l’ombre de ces débats autour de gros projets, de petites structures ne cessent d’inventer des moyens géniaux et peu coûteux pour produire à moindre coût – et nous continuons de vous les présenter, comme autant de signes que l’obstacle majeur à l’avènement d’une ère alternative au nucléaire et aux hydrocarbures est bien de nature politique.

Au fait, vous avez bien le bonjour de votre élite dirigeante dont la réunion très secrète du club de Bildeberger s’est déroulée en mai dernier en Suisse sans autre incident que le passage à tabac d’un élu venu s’informer légitimement de l’ordre du jour, merci ! Tout va bien, Ben Laden est mort, justice est faite, il paraît (le tribunal s’est montré aussi efficace que discret) – l’alibi du terrorisme, lui, est bien vivant et occasionne un grignotage de nos libertés et droits civiques qui n’est pas sans rappeler l’ouvrage que mènerait une colonie de termites sur un édifice. La comparaison est méchante, surtout si on se réfère aux bonnes lignes que vous lirez sur l’extraordinaire organisation démocratique des abeilles démontrant, s’il est encore nécessaire, combien les lois de la nature sont éloignées de la loi de la jungle humaine qui ferait mieux de s’en inspirer pour de bon (et je ne fais pas référence qu’aux abeilles et aux bonobos).

L’aérospatiale française, à travers la prestigieuse société savante 3AF, continue ses travaux d’investigation et nous a permis de reproduire le récit édifiant d’un responsable du Cnes qui a tenu à témoigner une fois sa retraite prise. Vous lirez aussi les dernières révélations qu’un « psychique » accrédité CIA, dont les recherches à distance pour le compte des autorités étasuniennes n’ont pas toujours concerné… notre planète. Eh oui, ce monde n’a pas fini de nous surprendre. Vous en doutiez ?

Alors bonne lecture et à la prochaine

David Dennery

Commentaire(s)