Masaru-Emoto-Nexus Conscience

Disparition du professeur Masaru Emoto

Masaru Emoto avait mis en évidence par un processus de congélation spécifique que l’eau imprimait tout type d’information.

Titulaire d’un doctorat de Médecine Alternative, Masaru Emoto a mis en évidence par un processus de congélation spécifique que l’eau imprimait tout type d’information avec laquelle elle entrait en interaction. Ses célèbres photographies au microscope ont révélé que la structure moléculaire de l’eau se modifiait sous l’effet des mots, des intentions, du type de musiques ou d’images que l’Homme pouvait émettre à son attention.

Ainsi, des mots tels que « gratitude » ou « amour » génèrent des cristaux très harmonieux, alors que les émotions et intentions négatives déstructurent complètement les molécules d’eau visées. Ses résultats photographiques ont entre autre mis en lumière le pouvoir bénéfique de la prière sur la structuration des molécules d’eau.

A travers ses travaux, le professeur Emoto a proposé de nouvelles perspectives médicales, puisant dans les bienfaits du pouvoir de l’eau. Notre corps humain étant composé en moyenne à 70 % du précieux liquide, Emoto a fait le pari que l’eau pouvait nous apporter son aide : il suffirait pour cela de lui parler.

Critiqués quant à leur manque de reproductibilité, les travaux du professeur Emoto n’ont jamais fait l’objet de publication scientifique. Son travail, avant tout intuitif comme il le reconnaît lui-même, s’inscrit dans le prolongement des travaux du professeur Jacques Benvenniste sur la mémoire de l’eau.

A lire sur ce sujet : “Mémoire de l’eau : un modèle physique pour une énigme biologique” NEXUS n° 81 (juillet-août 2012)

Commentaire(s)