Actualités

Exologie

J.-G. Greslé : « Nous sommes au-delà du secret d’État

Par , le - Partager :

Les traditionnels repas ufologiques de Toulouse accueillaient en décembre dernier Jean-Gabriel Greslé, ancien pilote et membre actif de la commission Sigma chargée d’explorer la question ovni au sein de la société savante 3AF. Il a répondu à nos questions.

Greslé. Nexus n°72

À propos de Jean-Gabriel Greslé

Ancien commandant de bord à Air France, formé dans les années 50 par l’US Air Force, Jean-Gabriel Greslé participe très activement aux travaux de la commission d’étude technique Sigma créée voici deux ans au sein de l’association aéronautique et astronautique de France (3AF). Cette société savante la plus importante d’Europe réunie près de 1600 membres, ingénieurs, scientifiques, institutionnels (Air France, Arianespace, Dassault Aviation, Sagem, etc.) et se trouve au cœur des domaines déterminants pour la Défense. Les rapports rendus par la commission Sigma présentent de ce point de vue une saveur toute particulière et riche de signification. D’autant que, suivant une logique implacable se fondant sur des documents officiels déclassifiés, la commission Sigma a clairement validé l’hypothèse d’incursions d’engins inconnus dans les espaces contrôlés terrestres. Ses membres admettent qu’aucun phénomène naturel ne peut rendre compte des détections réalisées, ce qui valide implicitement les hypothèses du rapport Cometa. Si l’on y ajoute le caractère manifestement ancien du phénomène ovni, ou la probable récupération de technologies exogènes, au moins aux États-Unis, nous découvrons un problème majeur, fondamental, si nous voulons appréhender la réalité du monde où nous vivons.

Article paru dans le numéro 72 de Nexus (janvier-février 2011).

> Lire l’article au format pdf.