énergie Rosch Innovations vraiment surunitaire !

Ce courrier fait suite à l’article paru dans le n° 106 (sept.-oct. 2016) : « Sur la piste des machines énergétiques… Une enquête de 18 mois semée d’embûches ».

enveloppe Rosch Innovations : une percée exploitable de façon industrielle !  

énergie libre Rosch

 

« Sur la piste des machines énergétiques… Une enquête de 18 mois semée d’embûches », NEXUS n° 106 (sep.-oct. 2016).

Je viens juste de recevoir le numéro 106 de NEXUS et ai pris connaissance de l’article paru pages 92 à 95, qui a retenu toute mon attention. Nicolas Bériot (l’auteur) semble bien confirmer l’absence de tricherie, ce qui me conduit à penser que l’innovation doit inclure des ensembles de production d’énergie et un compresseur SURUNITAIRES (ce qui est soi-disant impossible selon les lois de la thermodynamique « enseignées » dans les écoles d’ingénieurs terrestres officielles). Donc le générateur électrique et/ou le compresseur ne sont pas conventionnels et présentent bien les percées réelles nécessaires à la production de cette énergie électrique excédentaire. Ceci fait que la percée réelle de Rosch Innovations serait un ensemble surunitaire exploitable industriellement. Je pense que la raison de non-divulgation des détails réels de cette percée est due à des brevets en cours de dépôt. Lors de votre premier article dans NEXUS n° 100, j’avais émis mes premiers commentaires que vous avez diffusés ultérieurement dans le courrier des lecteurs : mon idée d’une astuce de l’injection d’air comprimé au travers des axes des godets oscillants tient toujours… Ma conclusion temporaire est que nous entendrons tous reparler de cette PERCÉE et j’espère que Rosch Innovations ne va pas disparaître, mais au contraire montrer que notre « mécanique officielle » doit être revue de fond en comble…

P.-S. : J’allais oublier de vous féliciter pour la bonne tenue de la revue NEXUS en général et je salue tout particulièrement l’article de Kim-Anh Lim sur l’explosion démographique (NEXUS n° 105, p. 36 à 44). Parler VRAI sur des sujets tabous est absolument nécessaire…

Angel Grazioli

Réponse de NEXUS

Nous vous remercions vivement de votre courrier et aussi de votre intérêt pour ce thème de l’énergie. En effet, dans ce domaine, les informations essentielles apparaissent de manière progressive et parcellaire ; c’est en exerçant un regard critique, en dialoguant, en croisant diverses sources et diverses intelligences que nous pouvons collectivement avancer, et aider à faire émerger les technologies de rupture dont notre société a un besoin urgent.

Nous comprenons et approuvons votre analyse. Rosch ne semble pas vouloir, pour le moment, exposer les aspects les plus innovants de son système. Rosch semble suivre une stratégie qui ménage l’existant et les forces en présence tout en innovant profondément. NEXUS a l’intention de rester en contact avec Rosch, suivre les développements de près et informer ses lecteurs. Ce que nous espérons voir d’ici à quelques mois, c’est une réalisation dans un contexte industriel d’un système d’une puissance de l’ordre de 500 kW à 1 MW.

Merci pour votre fidélité et vos encouragements.