vaccin

Facebook censure les effets secondaires post-vaccins Covid-19

Après l’hypothèse de l’origine humaine du virus pendant des mois censurée puis autorisée sur Facebook, ce sont les témoignages au sujet des effets secondaires des vaccins anti-COVID-19 qui sont brimés. Alors que nous avions relayé un appel à témoigner pour le documentaire « Effets secondaires : la face cachée de la vaccination » dont nous sommes l’un des partenaires, notre post a été bloqué par le réseau social, à l’instar de groupes recensant les effets secondaires, censurés les uns après les autres. Cet article lui-même l’a été : la journaliste qui l’a mis en ligne a été interdite de publier sur Facebook pendant 24h.

 

◆ Comment empêcher les journalistes de faire leur travail

Nous avions relayé l’appel à témoignages du documentaire « Effets secondaires : la face cachée de la vaccination » en cours de réalisation et de recherche de fonds que nous co-produisons, et le couperet de Facebook est tombé rapidement : « Votre publication va à l’encontre de nos standards de la communauté en matière de désinformation pouvant entraîner des préjudices physiques ». Que le vaccin puisse en provoquer lui, des préjudices physiques, n’est en revanche pas évoqué.

 

◆ Le récurrent « deux poids, deux mesures »

On pourrait se dire que c’est par souci du secret médical que Facebook agit ainsi,  s’il n’avait pas lui même partagé des enquêtes afin de déterminer  l’état de santé des internautes, comme il l’avait fait par exemple en 2020.  Pour « surveiller la propagation du coronavirus et la réaction aux urgences sanitaires », Facebook n’a pas hésité à proposer un sondage de l’université de Maryland. Plus dernièrement, en 2021, il nous a invités à aider « les chercheurs à anticiper la propagation du COVID-19 » en répondant à un court sondage sur notre état de santé.

 

Le réseau social encense en revanche sans mesure l’efficacité et l’innocuité des vaccins. Prenons l’exemple d’un témoignage de maman dont le fils a mal vécu une injection Pfizer, qu’elle a posté dans un groupe recensant les effets indésirables. Notons qu’il s’agit de la troisième page de ce groupe Facebook, puisque les deux premières comprenant plus de 100 000 membres ont été tout bonnement fermées. Sous les propos de cette maman, on peut pourtant lire  que « les vaccins contre le COVID-19 font l’objet de nombreux tests afin de vérifier leur innocuité et leur efficacité ». Le même genre de message qu’on peut trouver sous des témoignages d’effets bien plus graves allant jusqu’à la mort.


Quant à l’article que vous êtes en train de lire, il  a été censuré dès le lendemain, et la journaliste qui l’a mis en ligne, interdite de publier pendant 24h.

◆ Ceux qui pondèrent et dissipent la brume

Surveiller et prévenir les effets secondaires des vaccins contre la COVID-19 ne semblent être ni d’actualité, ni dans les tuyaux, bien au contraire…
Heureusement, certains comme Raphaël Berland, le réalisateur indépendant du documentaire que nous soutenons, ont à coeur que soient étalés en place publique non seulement les bénéfices des vaccins contre la Covid-19, mais également leurs risques.

Pour soutenir le film jusqu’au 17 septembre 2021, c’est ici :


Pour  témoigner sur les effets secondaires, c’est ici :

 

 

Image par Christian Dorn de Pixabay

 

✰ Magazine NEXUS : 112 pages, 100 % inédit, 100 % indépendant ! ✰✰✰

👉 Découvrez tout notre contenu web vidéo en accès libre sur notre chaîne Youtube

👉 Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

👉 Et pour contourner la censure, rejoignez-nous sur VK et Odysee !

👉 CHER LECTEUR, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS ! Nexus, c’est un magazine INDÉPENDANT de 112 pages,  SANS PUB, du contenu web 100% GRATUIT, et une info 100% LIBRE ! Pour rappel, Nexus ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et vit grâce à vous à ses lecteurs, abonnés, ou donateurs. Pour nous découvrir ou pour nous aider, vous pouvez :
✅ Vous abonner au magazine Papier & Numérique
✅ Feuilleter tous nos numéros et les commander à l’unité

✅ Acheter notre numéro 136 de septembre-octobre 2021 en kiosque, ou en ligne

👉 Vous pouvez aussi FAIRE UN DON ponctuel ou régulier sur TIPEEE ou sur PAYPAL pour financer le contenu en ligne accessible GRATUITEMENT. C’est grâce à votre contribution que l’équipe web pourra continuer !

 

Sur le même thème