Paul-Watson-sea-shepherd-appel-NEXUS Environnement

Paul Watson lance un appel à la France

Paul Watson, président fondateur de l’organisation écologique Sea Shepherd, est inquiet pour l’équipage de l’un de ses navires, le Bob Barker, pris en chasse par quatre navires braconniers dans l’océan Austral.

Photo extraite de la vidéo de l’article paru sur lepoint.fr

Le 17 décembre, le Bob Barker, navire de la Sea Shepherd, intercepte le Thunder en train de braconner la légine dans le sanctuaire antarctique. Ce poisson à la chair délicate se vend à prix d’or auprès des Japonais et des Américains. L’espèce est protégée par des quotas, environ 18 000 tonnes, à partager entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la France qui bénéficie de l’immense zone économique exclusive (ZEE) des îles Kerguelen (100 000 km2).

Une course-poursuite s’engage entre les deux navires. Le capitaine du Bob Barker appelle à l’aide les marines australienne et néo-zélandaise. En vain. Le 19 décembre, le Thunder alerte trois autres navires braconniers, le Yunnan, le Jianfeng et le Taishan. Ces trois navires “listés par Interpol pour leurs activités illégales en mer” font actuellement route vers le Bob Barker. “Ces gens sont des criminels. Ils sont sans scrupules et ils sont furieux d’être privés des potentiels millions de dollars que rapportent le braconnage de la légine australe”, alerte le capitaine Paul Watson.

“Je lance un appel à la marine française pour venir en aide à mon équipage qui comprend plusieurs Français”, déclare-t-il sur lepoint.fr. “Les quatre navires braconniers sont probablement armés”, s’inquiète Paul Watson. “Ce qui nous préoccupe, c’est qu’une fois ces braconniers sur place, ils puissent s’en prendre violemment à notre équipage.”

Les gouvernements australien et néo-zélandais sont restés sourds à ses appels à l’aide. Qu’en sera-t-il pour la France ? L’ONG Sea Shepherd sera-telle entendue par le président français actuellement en déplacement à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Retrouvez le long entretien que “Paul Watson, le Robin des mers” avait accordé à NEXUS n° 82.

Vous y découvrirez le parcours et le combat de cet homme courageux, aujourd’hui réfugié en France car il fait l’objet depuis deux ans d’une notice rouge émise par Interpol à la demande du Japon et du Costa Rica.

couv 82

Commentaire(s)