benoit-XVI-prophetie-pression-NEXUS Histoire

Benoît XVI : entre pressions et prophéties

Si Benoît XVI a démissionné officiellement pour des raisons de santé le 12 février dernier, cette décision en étonne plus d’un. Jamais aucun pape en effet ne s’est démis de ses fonctions pour motif médical…

En ce début d’année, le Vatican a été déconnecté du reste du monde suite à une attaque dirigées contre ses terminaux bancaires. La facture de ses trente-neuf jours de paralysie est estimée à 1 170 000 d’euros(1). La démission de Benoît XVI serait-elle une conséquence de cette guerre dans l’ombre ? C’est ce que suggère les faits, le boycott bancaire ayant pris fin au lendemain de l’annonce officielle de la démission du pape, le 12 février dernier.
Si officiellement la décision du pape a été mue par des impératifs de santé, jamais aucun pape par le passé n’a démissionné pour un tel motif. Pas même Jean-Paul II, qui était atteint de la maladie de Parkinson. L’État de santé de Benoît XVI serait-il plus critique que celui de son prédécesseur ?

Avertissement

Un autre fait troublant concerne la place particulière qu’occupe Benoît XVI dans la prophétie de saint Malachie. Cette prophétie est une liste de devises latines désignant tous les papes depuis Célestin II (1143-1144) jusqu’à Benoît XVI, auquel se rapporte la 111e et dernière devise. Cette liste se clôt par un avertissement regardant le successeur de Benoît XVI : « Dans la dernière persécution de la sainte Église romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci passées, la cité aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera le peuple ».

Prophète ou faussaire ?

Quel crédit accorder à cette prophétie? En 1694, le jésuite Claude-François Menestrier affirmait que ce texte était l’œuvre d’un faussaire, visant à favoriser l’élection du cardinal Simoncelli lors du conclave de 1590 (3). Les adeptes de cette hypothèse font remarquer que les devises concernant les papes antérieurs à ce conclave seraient « beaucoup plus précises que les suivantes ». Pourtant, si fraude il y a eu, elle échoua car c’est au cardinal Sfondrati que revint le titre papal sous le nom de Grégoire XIV.

A défaut de réaliser à l’exégèse des 111 devises – ce qui permettrait de valider l’authenticité de la prophétie (4) – , il est un fait indéniable que de nombreuses devises désignant des papes postérieurs à la publication de la prophéties comportent des similitudes et indications troublantes. C’est le cas du Pape Pie VII, associé à l’aigle rapace (aquila rapax) dans la prophétie qui fut mis en captivité sous Napoléon 1er ; ou encore celui de Benoît XV (associé au règne de la « Religion dépeuplée » (religion depopulata) qui régna à l’époque de la Première guerre mondiale et de l’épidémie de grippe espagnole.

De la gloire de l’olive

La devise se rapportant à Benoît XVI est « De gloria olivae » (de la gloire de l’olive). Certains y voient  une allusion au peuple juif ou au judaïsme, ayant pour symbole l’olivier. Il est intéressant de noter que Benoît XVI est le premier pape juif depuis saint Pierre. Du moins tout cas selon les critères du judaïsme puisque son arrière-grand-mère maternelle, Elisabeth Tauber, était de confession juive (5). Rappelons aussi les nombreux efforts du pape démissionnaire pour se rapprocher de la communauté juive, allant jusqu’à associer dans la même réprobation l’antisémitisme et l’antijudaïsme, lors de son discours à la synagogue de Rome le 17 janvier 2010. Ce qui ne manqua pas de surprendre, car si l’antisémitisme racial est clairement non conforme à un catholicisme par essence universaliste, le judaïsme est, quant à lui, une doctrine clairement antichrétienne.

Le prochain pape, « Pierre le Romain », est-il le dernier pape ? La prophétie ne l’affirme pas clairement, mais lui promet en tout cas de grandes épreuves.

(1) http://rome-vatican.blogs.la-croix.com/comprendre-le-bras-de-fer-entre-la-banque-ditalie-et-le-vatican/2013/01/04/(2) http://fr.radiovaticana.va/articolo.asp?c=664327(3). La Philosophie des images énigmatiques, Lyon 1694;(4). Le livre que nous pouvons recommander est Prophéties des papes de Saint-Malachie de Jean-Charles de Fontbrune (1984 éd. du Rocher) qui conclut à l’authenticité.(5) http://aronbengilad.blogspot.fr/2011/01/pope-benedict-xvis-jewish-ancestry.html
Commentaire(s)