jairo-mora-sandoval-scandale-costa-rica-NEXUS Environnement

Affaire Jairo Mora Sandoval : les 7 présumés coupables sont acquittés

Le 27 janvier 2015, la cour pénale de Limon au Costa Rica a acquitté sept personnes accusées de l’assassinat du jeune écologiste Jairo Mora Sandoval. Les costaricains dénoncent la corruption.

Jairo Mora Sandoval © Christine Figgener – Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

La cour pénale de Limon au Costa Rica a acquitté les sept personnes accusées de l’assassinat du jeune écologiste Jairo Mora Sandoval. Une décision scandaleuse qui en dit long sur la corruption des institutions juridiques et du gouvernement.

Le crime impuni d’un écologiste de 26 ans

Le non-lieu rendu par la cour pénale de Limon, le mardi 27 janvier 2015, dans l’affaire Jairo Mora Sandoval a suscité de vives indignations au Costa Rica et dans le monde occidental. Des erreurs de procédure seraient à l’origine de cet acquittement, « corruption ! » a scandé la foule de manifestants rassemblée devant la cour pénale. La vente illégale d’œufs de tortues est en effet un business lucratif pour la mafia locale proche du milieu de la drogue. « Nous comprenons que la décision de la Cour de justice peut être justifiée par des erreurs commises lors de l’instruction de l’affaire », mais « les Costariciens savent qui sont les coupables », dénonce l’organisation non gouvernementale Sea Shepherd Conservation Society.

Jairo Mora Sandoval, qui a dédié sa vie à la protection des tortues de mer face aux braconniers, a été assassiné à l’âge de 26 ans, le 31 Mai 2013, alors qu’il patrouillait sur la plage Moin Beach pour protéger les nids et les bébés tortues, dans la province de Limon. Il avait été retrouvé mort au petit matin,  les mains ligotées dans le dos, roué de coups et achevé d’une balle dans la tête. L’association avec laquelle il travaillait avait demandé l’aide de la police quelques jours auparavant… Plus de 700 écologistes ont été assassinés dans le monde ces 10 dernières années, la plupart, en toute impunité. 

Un navire de la Sea Shepherd au nom de la victime

En hommage au jeune activiste costaricain, l’ONG Sea Shepherd a nommé l’an dernier un de ses navires en son honneur. Ainsi, la mémoire de Jairo et l’œuvre qu’il a accomplie continuent d’être honorées par les actuelles opérations de contrôle anti-braconnage que mène le bateau Jairo Mora Sandoval au large des côtes d’Afrique de l’ouest. Ces opérations seront prolongées en 2015 par des patrouilles conduites jusqu’à Moin Beach et une nouvelle campagne anti-braconnage menée en partenariat avec l’Association pour les tortues d’Amérique latine (LAST), dans la région de Playa Pacuara (province de Limon) voire au-delà.

« Nous n’oublierons pas. Nous ne nous arrêterons pas. La vie dans nos océans doit être protégée à l’image du travail courageux de Jairo et de celui de nombreux autres dédiant leur vie à cette noble cause », conclut l’organisation Sea Shepherd Conservation Society.

Commentaire(s)